Bienvenue sur le site web de CEDIF-ONG

CEDIF-ONG : Cérémonie officielle de lancement du projet « Plaidoyer pour l’effectivité du droit des filles de Boukombé », suivie de la formation des leaders communautaires.

La maison des jeunes de Boukombé a servi de cadre à la cérémonie de lancement officiel du projet « Plaidoyer pour l’effectivité du droit des filles de Boukombé » ce mercredi 21 avril 2021. Elle a connu la participation de nombreuses autorités de la localité, notamment le Secrétaire Général de la mairie de Boukombé représentant le maire, la Représentante du médecin chef de la zone, le Représentant du Chef CPS, le Représentant du commissaire de la Police républicaine de la localité et les leaders des communautés bénéficiaires de projet. Plusieurs allocutions et témoignages ont été faits sur le bien-fondé du projet. Place a été faite ensuite à la formation de cinquante leaders communautaires pour une durée de trois jours.
Photo de famille
La commune de Boukombé a accueilli ce jour, une délégation de l’Organisation Non Gouvernementale CERCLE DE DÉVELOPPEMENT DES INITIATIVES FÉMININES (CEDIF ONG) dirigée par Madame Gwladys TANGNI, sa Directrice Exécutive. Cette visite s'inscrit dans le cadre du lancement officiel du projet de Plaidoyer pour l’effectivité du droit des filles de Boukombé, suivie de la formation de 50 leaders communautaires engagés dans la lutte contre le mariage précoce et/ou forcé et la lutte contre toutes formes de violence à l’endroit des femmes.

DE CEDIFAprès l'installation des participants à la cérémonie dans l'enceinte de la maison du peuple de Boukombé, la Directrice exécutive a ouvert la cérémonie par son allocution. Dans ses propos, elle a rappelé l’importance de la femme dans notre société, avant de décliner la raison d’être de l’ONG, ses domaines d’intervention, sa mission, ses objectifs et activités qu’elle mène. Il s’agit notamment de :
La promotion des droits de la femme et du leadership féminin ; le développement économique des femmes à travers les activités génératrices de revenus (AGR) ; la promotion des potentialités des personnes handicapées ; la prévention des IST/VIH/Sida et la promotion de la santé sexuelle et de la reproduction ; la promotion de l’éducation des filles et la lutte contre toutes formes de violence à leur endroit etc.
C’est dans ce registre que s’inscrit le projet de « Plaidoyer pour l’effectivité du droit des filles de Boukombé » exécuté en 2020 dans les arrondissements de Natta, Korontière et de Boukombé centre en partenariat avec l’ONG Espoir des Vulnérables avec l’appui de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Au regard des résultats obtenu en 2020, CEDIF a obtenu du Fonds pluriannuel du projet Voix et Leadership des Femmes, financé par Affaire Mondiale Canada et mise en œuvre par OXFAM Bénin, une subvention pour la mise en œuvre du projet dans les arrondissements de Manta, Tabota et Dipoli. Les activités de la première année auront lieu à Manta.
Participants
A la suite de la Directrice Exécutive, une présentation du projet, animée par Madame Faouziath BOUKARI, animatrice du projet dans l'arrondissement de Manta. A l'instar de la DE, elle est revenue sur les objectifs, le contexte justificatif du projet, la mission, etc. en passant par le processus d'élaboration du projet jusqu'à sa mise en œuvre. Elle a terminé sa présentation en rappelant les stratégies d'intervention du projet pour faire passer le plaidoyer auprès des leaders communautaires. Il s'agit notamment de la sensibilisation, les séances IEC/CCC, formations etc.

A suivi ensuite, la représentante du médecin chef de la zone qui est revenue sur les conséquences désastreuses du mariage précoce et/ou forcé sur la santé des filles qui en sont victimes. Entre autre, les complications lors de l'accouchement chez ces adolescentes dont l’organisme n’est pas encore prêt pour subir l’épreuve qu’est l’accouchement.

SG MairieLe Secrétaire général de la mairie, monsieur Victor AGOGNON, représentant le maire de la commune de Boukombé, n'a pas manqué d'adresser ses remerciements à la délégation de CEDIF ONG pour ce projet qui est venu à point nommé dans la commune, vu l'ampleur du phénomène du mariage précoce et/ou forcé et les dégâts dévastateurs dans l’éducation et l'épanouissement des filles de sa commune. Il a également relevé un point important dans la présentation de l'animatrice, concernant la stratégie d'intervention du projet : il ne faut pas aller en guerre contre la coutume, mais amener les leaders communautaires à abandonner les mauvaises pratiques de la coutume.
CA MantaQuant au chef d'arrondissement de Manta, monsieur Calixte KOUAGOU, il s'est dit honoré de faire partie des arrondissements bénéficiaires dudit projet et a exhorté les siens à accompagner l'initiative pour l'éradication de ce phénomène.
Après cette série d'allocutions, la Directrice Exécutive de CEDIF ONG a procédé solennellement au lancement du projet : Plaidoyer pour l’effectivité du droit des filles de Boukombé.
La cérémonie a pris fin par une photo de famille pour laisser place à la formation prévue pour durer trois jours au profit de cinquante leaders communautaires, afin de les outiller sur l’arsenal juridique en vigueur au Bénin en matière de lutte contre le mariage précoce et/ou forcé et des violences basées sur le genre.